La vanille est le fruit d’une orchidée, elle est d’originaire d’Amérique Centrale. La vanille fut découverte, par les Espagnols au début du 16éme siècle, à l’occasion de la découverte des Amériques et plus particulièrement de la conquête du Mexique. Les gousses furent récoltées sur des orchidées sauvage au Mexique. Durant le 16éme et jusqu’à la fin du 18éme siècle, la pollinisation était faite par une petite abeille, mais à la fin du 18éme siècle une nouvelle abeille tua cette dernière.

En 1529, Hernan Cortès, le conquistador, rapporta par bateau des lianes de vanillé, en Espagne.

En 1630, le Roi Louis 14 ordonna que des pieds de vanille soit amenée sur l’île de la Réunion pour y être planté. Mais elle resta stérile, pendant plus de deux siècles. Car seul la « Mélipone » pouvait féconder cette orchidée.

En 1836, la première pollinisation artificielle du vanillier fût réalisée en Belgique par Charles Morren, puis l’année suivante par le Français Neumann. Mais ces pollinisations ne donnèrent aucune gousse.

Il faut attendre 1841, pour qu’un esclave de l’île de la réunion Edmond Albius, qui à l’âge de 12 ans, parvient à lui seul à trouver le mécanisme pour féconder la fleur de l’orchidée en absence de la Mélipone.

Edmond Albius est un Réunionnais né à Sainte-Suzanne en 1829 et mort dans la même commune le 8 août 1880. Il est célèbre pour avoir découvert le procédé pratique de pollinisation de la vanille alors qu'il n'avait que 12 ans et était alors esclave.

 

En 1880 la vanille arrive à Madagascar de l’île de la Réunion, les colons français prient les meilleurs pieds pour les planter sur la Grande Ile. Son climat idéal et son savoir-faire ancestral de ses paysans en font aujourd’hui l’une des meilleures vanilles au monde.

Depuis 1964, avec la création de l’AOC « Vanille Bourbon », la Vanille Bourbon de Madagascar comme celle de Mayotte, de l’île Maurice et de la Réunion peuvent bénéficier de l’appellation Vanille Bourbon.